En marge de la Foire de Libramont, Demo Forest est un événement phare à ne pas rater pour les acteurs de notre filière forêt-bois. Mais que nous réserve cette édition 2022 ? Nous avons posé la question à Natacha Perat, administratrice déléguée de Libramont Coopéralia (la coopérative propriétaire et organisatrice de la Foire de Libramont et de Demo Forest), Alexandre Devolf, responsable de Demo Forest, et Pascal Balleux, président du cercle forêt-bois de Demo Forest. 

Quelle est la plus-value d’un événement tel que Demo Forest ? 

Natacha Perat : Nous ne sommes pas une entreprise d’organisation d’événements pure et classique. Nous nous sommes professionnalisés avec le temps mais nous restons des gens de fond, des animateurs de communautés qui créent du sens. Demo Forest n’est pas une ‘simple’ foire commerciale. Nous ne vendons pas que des mètres carrés. Nous essayons d’apporter de la valeur ajoutée sous différentes formes. Une de nos forces est de réunir une masse de parties prenantes plus vaste qu’un créneau. Cela permet d’apporter un éclairage plus large tant pour les visiteurs professionnels que pour le grand public sous l’angle citoyen ou consommateur. Une occasion rêvée aussi d’amener le client final dans le débat. Histoire de lui ouvrir les yeux ou de faire évoluer sa perception de la filière au sens large. Quant aux professionnels, ils sont souvent coincés dans leur secteur d’activité. Ils ont peu le temps d’échanger avec des collègues ou d’autres maillons de la filière forêt-bois. Ici, ils peuvent non seulement se rencontrer mais aussi aborder tous ces acteurs dans un contexte détendu propice aux échanges plus informels.

Il s’agit de moments rares particulièrement importants que ce soit pour (re)penser l’avenir ou pour trouver des solutions intelligentes. 

Alexandre Devolf: Au niveau des exposants, notre mission est simple : rendre Demo Forest meilleur qu’un week-end portes ouvertes, et ce pour plus de 200 entreprises. Au niveau des visiteurs, le but est de leur faire gagner un temps précieux. S’ils savent ce qu’ils recherchent, ils doivent pouvoir trouver tous les renseignements possibles pour ensuite passer à l’achat ou lancer un appel d’offres. S’ils n’ont pas de but précis, nous entendons leur présenter un écosystème forestier le plus complet possible. Et ce, depuis la pépinière jusqu’à la scierie, pour les inspirer et susciter les rencontres. Notre organisation est au service de la filière. 

Pascal Balleux : Nous mettons également un point d’honneur à présenter des nouveautés, proposer des démonstrations, dégager des tendances. Les entreprises sont de plus en plus confrontées à des investissements lourds. De leur côté, les propriétaires voient leurs coûts de régénération et d’entretien des peuplements augmenter de manière importante. Face à de telles situations, il est naturel de se poser une multitude de questions. Notre mission est d’aider les visiteurs à trouver des réponses, des conseils et des bonnes astuces.  

 

Que peut-on attendre de la 21e édition de Demo Forest ? 

Pascal Balleux : Le parcours innovation sera maintenu. Les exposants seront placés sur une boucle de 5 km pour faire découvrir les acteurs et les machines en forêt. Pour les professionnels, nous prévoyons deux carrefours d’échange en matinée. L’un sur le futur de la forêt, l’autre sur la consommation locale du bois et les circuits courts. Ces deux carrefours seront organisés sous forme de présentations d’une vingtaine de minutes suivies d’interventions de témoins. Le tout sur inscription. Et puis, il y aura bien entendu des démonstrations forestières. Elles restent une animation fort appréciée. Cette année, on pourra assister à du débardage avec cheval, à des démonstrations de grimpeurs-élagueurs et à du bûcheronnage.

Toutes ces activités doivent faire rêver et inciter davantage de jeunes à se tourner vers des métiers techniques liés à la forêt et au bois. 

Natacha Perat : Les démonstrations actives en forêt deviennent un cas unique en Europe. A l’étranger, les organisateurs évoluent vers des salons forestiers statiques. Notre approche est beaucoup plus spectaculaire et intéressante pour le public. Toutefois, cela nécessite une organisation nettement plus conséquente, que ce soit pour trouver des sites appropriés ou pour garantir la sécurité de tous. Heureusement, nous pouvons compter sur la collaboration efficace du DNF pour continuer à proposer cette belle vitrine forestière. 

 

Les ‘grosses machines’ suscitent de plus en plus de réactions négatives auprès d’un certain public qui s’oppose à la récolte de bois en forêt. Quel est votre point de vue sur la question ? 

Natacha Perat : Un proverbe africain dit que l’arbre qui tombe fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse. Bien entendu, les grosses machines sont impressionnantes. Elles peuvent évoquer des images négatives auprès d’un public qui ne connaît pas la forêt. Toutefois, elles sont aussi et surtout une belle opportunité d’engager le dialogue avec ce public et d’expliquer en quoi elles participent à mieux respecter l’environnement. Je trouve surprenant que l’on ne communique pas davantage positivement sur la réduction considérable de l’impact sur les sols des engins ou sur la baisse de leur consommation en carburant… Le consommateur n’est pas du tout conscient de l’impressionnante évolution positive de ces machines depuis quelques années. L’événement peut donc permettre d’accroître leur acceptabilité. D’autant que les changements climatiques soulignent l’intérêt de travailler avec du matériel performant. Bref, Demo Forest peut contribuer à montrer une autre réalité du terrain aux consommateurs et aux responsables politiques. 

 

Evénements spécifiques pour les professionnels à Demo Forest

2 carrefours d’échange à l’Espace Meeting point : 

  • Mardi 2 août à 11h30 : La forêt du futur : choix des essences et assistance à la migration des essences 
  • Mercredi 3 août à 14h : La bioéconomie : consommation locale et circuits courts 

 

Infos pratiques 

  • Date : 2 & 3 août 2022 
  • Lieu : Bertrix 
  • Horaire : 9h à 18h30 
  • Tickets : 16 € en prévente, 20 € sur place, gratuit -12 ans 
  • Parking de 11 ha gratuit 
  • www.demoforest.be 

 

La Confédération Belge du Bois sera présente dans le ‘village bois’ (stand 236). N’hésitez pas à venir nous y rencontrer !