Tel était la question fil rouge du projet d’économie circulaire Wood Design. Une initiative portée par Flanders DC, BOS+ et nos collègues de Hout Info Bois, avec le soutien de Vlaanderen Circulair. Après deux ans de travaux, les résultats viennent d’être présentés par les auteurs des projets. Voici 5 projets de design au départ de sous-produits du bois.

En quoi consistait le projet Wood Design ? 

Le but était de faire collaborer des entreprises de la première transformation du bois et des designers. 5 entreprises (toutes membres de la Confédération Belge du Bois) et 5 designers ont travaillé en duo. Le but? Explorer des pistes de valorisation des flux de sous-produits du bois. Le tout dans une logique d’utilisation circulaire des matériaux. Voici les résultats. 

 

Duo Ellen Comhaire (designer) et IDE Woods (scierie/négoce) 

Les principaux connexes produits en grande quantité chez Ide Woods (scierie de Lefibo) sont la sciure et les copeaux de bois. Ellen Comhaire s’est penchée sur ces matières. Après de nombreuses recherches et expérimentations, elle a mis au point un produit qui protège les pieds des jeunes arbres. Un produit qui vise à augmenter leurs chances de survie les premières années. Le produit s’appelle Tranquilitree et est entièrement biosourcé (y compris les sacs de jute), ce qui le rend particulièrement circulaire. 

« Le projet Wood Design a été une découverte passionnante, notamment grâce au dynamisme, à la créativité sans limite et à la persévérance d’Ellen. Son inspiration n’avait pratiquement pas de limites. Avec, à mon sens, un beau résultat qui récupère les copeaux comme produit résiduel pour les utiliser afin d’augmenter les chances de reprise des jeunes arbres. Difficile de faire plus circulaire », déclare Thierry Cornette, sales manager chez IDE Woods. 

 

Duo Frederik Delbart (designer) et Thijs Hout (scierie/négoce) 

    

Toute scierie produit du bois de chauffage sous forme de premières coupes ou d’aubier purgé. Frederik Delbart a vu le potentiel de ce bois à la scierie Thys pour le transformer en meubles design. Il a réalisé plusieurs magnifiques plateaux de table dans lesquels l’histoire de la transformation du bois à la scierie reste visible. Il n’a pas été facile de se mettre au travail avec ce ‘bois de chauffage’. Le résultat montre que même avec du bois de qualité inférieure, il est possible de réaliser un beau produit design.   

« Au début du projet, nous avions encore pas mal de questions. Mais après la visite de l’entreprise et les premiers échanges avec le designer Frederik Delbart, il était clair que le processus allait être agréable et intéressant. Notamment parce que nous étions tous les deux sur la même longueur d’onde et que ses idées correspondaient aux produits et à la qualité que nous voulons défendre. Les quelques brèves réunions de brainstorming et d’assistance technique ont abouti à de magnifiques créations de Frederik. Steven de Houtentiek a lui aussi apporté sa pierre au projet. Un savoir-faire de premier ordre ! En bref, un beau produit, un travail de conception et des idées solides avec une exécution de qualité qui ont fait de ce projet une réussite », selon Benjamin Thijs, de Thijs Hout. 

 

Duo Rayah Wauters – Nauwau (designer) et Marc Goossens (exploitant forestier) 

 

Rayah Wauters (Nauwau), en collaboration avec Marc Goossens, a eu l’idée de développer une plateforme pour se faire rencontrer les fournisseurs (entrepreneurs, exploitants, etc.) et les acheteurs de bois (particuliers, scieries, etc.). Les opérations peuvent porter sur des grumes individuelles ou des pièces de bois qui ne trouvent pas facilement de marché et finissent trop souvent en bois de chauffage. La plateforme est encore en construction, mais le nom est déjà connu : Timbr. Une initiative à suivre !   

“Il y a beaucoup d’idées intéressantes, mais il n’est pas simple de les faire grandir au-delà du stade embryonal”, déclare Marc Goossens, exploitant forestier. 

 

Duo Studio Plastique (designer) et Houthandel Vercruysse (négoce) 

De nombreuses essences de bois font l’objet d’échanges commerciaux dans le monde. Houthandel Vercruysse est spécialisé dans les essences moins courantes. La demande pour ces essences est parfois faible car elles sont moins connues. Il s’agit néanmoins d’essences issues d’une gestion durable des forêts, avec des propriétés très intéressantes. Le Studio Plastique a exploré plusieurs essences moins connues et les a utilisées pour développer un tabouret ou une chaise baptisée +52. Les plans des meubles sont facilement adaptables aux caractéristiques techniques de différentes essences.   

« Nous avons vécu le projet de manière très positive. Une belle initiative très bien exécutée. La collaboration avec Theresa & Archibald a été très agréable. La distance physique en période corona a quelque peu compliqué la donne, mais dans l’ensemble nous nous sommes entretenus régulièrement. Le résultat final me semble être un beau produit ! Il est très agréable de voir ce que l’on peut faire avec des essences de bois trop peu connues ou utilisées actuellement. Plus on élargira le nombre d’essences utilisées, mieux ce sera ! Nous sommes donc certainement partants pour de nouveaux projets », selon Laurent Mainzer, du négoce de bois Vercruysse. 

 

Duo Giel Dedeurwaerder/Brent Neve (designers) et Cohout (exploitation forestière)  

Le peuplier a trop souvent mauvaise réputation chez nous. Il est considéré comme bon marché, inférieur aux autres essences feuillues et peu intéressant sur le plan paysager. Heureusement, Giel Dedeurwaerder et Brent Neve ont décelé l’énorme potentiel de cette essence. Avec Cohout, ils ont travaillé différentes idées pour rendre le peuplier à nouveau désirable. Le couple de designers débordait d’idées et s’est concentré sur deux pistes : compacter le bois de peuplier de mauvaise qualité et l’utiliser pour fabriquer des panneaux collés croisés destinés à la fabrication de meubles et d’intérieurs, et créer une exposition de bois de peuplier et de chêne pour accroître la biodiversité en ville. Cette dernière piste se concrétisera cette année à Courtrai.   

 

L’avis de Hout Info Bois 

Pour Hout Info Bois, « ce projet a stimulé la réflexion sur la gestion des sous-produits dans notre secteur. Cela a montré qu’une approche créative extérieure au secteur pouvait être très utile pour aborder certains problèmes au sein du secteur. »   

 

Plus d’informations sur la valorisation des sous-produits du bois

www.duurzaamdesign.be     

 

Suivez-vous déjà la Confédération Belge du Bois sur LinkedIn?

Suggestion de lecture : brochure de présentation de la Confédération Belge du Bois